13/03/2012

Découvertes dans la sacristie

A la demande de Roger Gardez, président de l’ASVAC (Association de sauvegarde des valeurs archéologiques et culturelles), le service du Centre de conservation restauration du conseil général, dirigé par Jean-Bernard Mathon, est intervenu pour examiner un ensemble de vêtements liturgiques retrouvés dans l’église paroissiale.

DSC_0629.JPG

Question J.P.  INDEP

Quel est l’objet de cet examen ?

Réponse Roger Gardez

Le 8 mars dernier, en réponse à notre demande, Séverine Masségu, chargée de l’inventaire et assistante de conservation, est venue avec une collègue restauratrice, examiner, répertorier et donner un avis d’expert concernant un ensemble de vêtements liturgiques entreposés ou retrouvés dans la sacristie de l’église paroissiale.

Question J.P

De quelle nature sont les vêtements examinés ?

Réponse Roger Gardez

Il s’agit d’une bannière processionnelle et de quelques vêtements liturgiques, chasubles et capes.

DSC_0628.JPGLa bannière processionnelle, bien que dans un assez piètre état dû à un enroulement réalisé dans de mauvaises conditions, présente un certain intérêt. Bannière dédiée à N.D de Montserrat, datant probablement du milieu du XIXème siècle au moment ou l’église est devenue paroissiale, qui nécessiterait une restauration importante car la soie présente d’assez larges dégradations mais qui pourrait, en observant certaines précautions (armoire vitrée, présentoir incliné), être placée à la vue du public près du retable de N.D de Montserrat par exemple. Cette bannière mérite qu’on s’y arrête.

DSC_0630.JPGLes vêtements liturgiques, chasubles ou capes, ont également attiré l’attention de nos spécialistes de la conservation, que ce soit pour la qualité des tissus, de l’extrême habileté et rendu de la façon, des motifs et de la disposition de la décoration. Pour eux également une présentation appropriée serait nécessaire et souhaitable. Dans leur ensemble ils sont d’une période comprise entre la première partie du XIXème et le début du XXème siècle. Etant de facture relativement riche (nous avons entendu l’expression "tissu d’or"), il pourrait s’agir de dons d’autorités religieuses – épiscopale par exemple- ou de dons de paroissiens aisés (pour reprendre une expression de la charte de 819 : "de personnes craignant Dieu !"). Les curés de l’époque auraient-ils étés assez riches ?... bien étonnant. Les autres vêtements présentent nettement moins d’intérêts.

Question J.P

Un crâne aurait également été retrouvé ?

Réponse Roger Gardez

DSC_0624.JPG

 

Effectivement, la face antérieure d' un crâne du (ou de la) adolescent(e) a été retrouvée mais ne peut donner d’indications sérieuses car la localisation du lieu initial de découverte n’est pas connue. Nous avons contacté O. Passarius du pôle archéologie à ce sujet.

 

Un nouvel épisode de l’histoire vient d’enrichir l’existence millénaire de notre abbaye.

12/03/2012

Carnaval 2012

Un album photo est disponible pour visionner en diaporama le carnaval 2012.

Voir colonne de droite et cliquer sur la photo

10/03/2012

Une bonne année pour Amitiés et Loisirs

 DSC_0606.JPG

Pour leur assemblée générale une grande majorité des 240 adhérents s’était déplacée afin d'entendre la Présidente Francine Ximenez et son bureau faire le point de l’année 2011 et entendre les projets 2012.

DSC_0605.JPGAprès les remerciements d’usage et le moment de recueillement saluant la mémoire des adhérents disparus en 2011, les différents rapports démontrent une forte activité associative dans les programmes proposés et une bonne situation de la trésorerie.

Sur le plan des élections, Daniel et Josiane Janvier demandent la parole pour motiver leurs départs du conseil d’administration. Ils seront remplacés par Marie-Rose Dubois et Hector Lefèvre.

L’ensemble des rapports et des propositions reçoit à l’unanimité acceptation et approbation de gestion.

Les perspectives d’animations, de sorties et de voyages présentées par le secrétaire Joseph Allio donnent à tous et dès à présent envies d’évasion.

C'est un généreux loto qui a terminé la réunion.

09/03/2012

E*toiles expose à la Galerie du Cloître

DSC_0615.JPGRésidente du département, Emmanuelle Baills, jeune artiste de 24 ans, a suivi une formation à l’école des Beaux-Arts de Montpellier. Depuis 2008, elle expose régulièrement dans différents lieux de culture publics et privés de la Région Languedoc Roussillon.

Professeur de peinture dans diverses associations locales, elle expose pour la première fois à la Galerie des Deux Clochers et présente 34 œuvres qui nous font découvrir trois de ses sources d’inspiration : la nature, la mer et l’imaginaire.

De son art elle dit : « j’aime donner à mes créations des émotions d’impression/expression de couleurs et de matières que chacun ressentira à sa façon. Mes œuvres sont construites avec une préférence pour la texture au couteau ».

Une intéressante exposition d’un jeune talent prometteur qu’il faut découvrir à la galerie jusqu’à fin mars. 

DSC_0619.JPG

Lors du vernissage de son exposition, E*toiles bénéficiait de l’accompagnement musical de Lambert Barthes, jeune auteur, compositeur, interprète de 25 ans. Originaire de Perpignan, élève au Conservatoire en chant lyrique, il a déjà une trentaine de concerts en références. Accompagné d’Antoine Mion à la guitare, il prépare un album qui sortira à la fin de l’année.

En ouverture de l’exposition d’E*toiles, il a transmis au public présent toute sa sensibilité, son romantisme et ses émotions dans des mélodies aux thèmes des choses de la vie.

08/03/2012

Carnaval dans le village

Samedi 10 mars 2012 à 14h00 - Place J. Rolland - Carnaval

DSC_0140.JPGStand de maquillage - Défilé dans les rues du village avec la « banda » de l'Association musicale des Albères -
Atelier goûter - Animation musicale - Spectacle d'illusion et magie - Feux d'artifice -
organisé par la municipalité avec le concours des associations (UNRPA - La Manaïda - le Comité de Jumelage - La Gymnastique Volontaire - Sant Genis Sardanista - Amitiés et Loisirs - Cyclo 66 - Le Clae - l'Office de tourisme )

La dissolution des Ch’ti des Albères pose le problème du bénévolat

Née il y a 8 ans, forte de 356 adhérents et ouverte à tous ceux qui voulaient partager des moments conviviaux, cette association n’est plus, par manque de bénévoles…

 DSC_0835.JPGA 81 ans, Jean Lardez, l’un des fondateurs des Ch’ti des Albères est fatigué, et au-delà de ses propres soucis de santé, même s’il ne l’avoue pas directement, il reste un peu déçu par la situation. C’est avec des sanglots dans la voix qu’il évoque la fin d’une belle aventure, partagée avec 356 « amis d’ici et d’ailleurs », des adhérents venus des quatre coins de France et qui se sont retrouvés en pays catalan. Car la force de cette association, n’était autre que l’enthousiasme de ses dirigeants. Le bouche-à-oreille a ensuite fait le reste, vantant la convivialité de ce grand groupe qui est parvenu à conjuguer les différences, pour ne garder que le bonheur du partage. Un déjeuner commun chaque mois, des sorties à la journée et un grand voyage découverte par an, la recette est simple, mais tellement prenante pour le organisateurs.

Pas de relève

Forcément la critique est aisée, surtout lorsqu’on ne fait rien, alors Jean Lardez et ses proches du bureau ont tenté par tous les moyens de passer le relais, à des personnes, plus en forme, peut-être un peu plus jeunes, mais avec le même enthousiasme. Un appel qui est resté sans réponse, comme il l’explique : Notre réputation était bien établie sur des principes simples et efficaces qui ont séduit 356 adhérents. Les organisations étaient bien rôdées, les finances étaient saines, mais à l’heure du renouvellement du conseil d’administration, personne ne s’est manifesté. Un constat de carence qui vient d’abattre notre association en plein vol ». Et de poursuivre : On pourra toujours évoquer l’âge, l’état de santé, la lassitude, peut-être, ou tout ce qui parfois prend le dessus sur les meilleures volontés ! Quant aux regrets, j’en ai un peu certes, mais je suis sincèrement désolé de voir cette absence d’engagement. Force est de constater qu’il s’agit là d’un phénomène de société, qui ne touche malheureusement pas que notre association. D’autres structures, sportives, culturelles, festives sont-elles aussi menacées par manque de bénévoles ».

Inquiétant !

Un vrai problème qui remet en question les fondements de la loi 1901 initiée par Pierre Waldeck-Rousseau. Un résultat obtenu pourtant, au terme d’une longue bataille parlementaire, qui a eu une portée considérable et qui garantit une des grandes libertés républicaines. Ainsi, tout citoyen dispose du droit de s’associer, sans autorisation préalable. La loi  « 1901 » fonde le droit d’association sur des bases entièrement nouvelles. Elle préserve la liberté et les droits des individus tout en permettant leur action collective. Un combat gagné à l’époque qui pourrait être menacé…

 Texte de Véronique Parayre paru sur l’INDEP le mercredi 7 mars 2012

07/03/2012

Infos pour vos agendas

-         Schéma de Cohérence Territoriale (SCOT)

      Le 13 mars à Banyuls/sur Mer à 18h30,  le 15 mars à Argelès/sur/Mer à 18h30 sera présenté en réunion publique le Schéma de Cohérence Territoriale (SCOT) Littoral Sud qui sera obligatoire pour toutes les communes en 2017.

Il s’agit d’un projet de prospective et de politique qui engagera une qualité de vie sur notre territoire.  « un avenir cohérent en tenant compte de l’augmentation de 1,3%de population par an …/…une réflexion communautaire pour dépasser les clivages…/…une mise en valeur de la mer pour définir une stratégie multimodale…ont dit nos élus lors de la réunion rapportée dans les colonnes Albères-Côte Vermeille de l’INDEP le 3 mars dernier.

 -         Semaine internationale de la courtoisie du 19 au 24 mars.

Communiqué de l’Association Française de Prévention des Comportements sur la Route.

Nous avons tous à y gagner ! et n’oubliez pas, messieurs, que les femmes restent les meilleures ambassadrices et prescriptrices de la courtoisie sur la route !