26/10/2013

L'ADREP reconnue Association Locale d'Usagers Agréee

Créée en 2009, l’Association pour la Défense de la Ruralité de l’Environnement et du Patrimoine (ADREP)vient d’obtenir l’agrément préfectoral  « Association Locale d’Usagers Agréée »

            Son objectif statutaire est de conserver, entretenir, améliorer et valoriser le cadre de vie du  village. l’ADREP compte à ce jour 126 adhérents et plus de 500 sympathisants.

 DSC_0711.JPGSon Président, Pierre FONTANA, a aujourd’hui des raisons de se réjouir de cette reconnaissance d’intérêt général. "Monsieur le Maire n’a jamais souhaité  rencontrer notre association pour nous présenter et nous associer à ses projets d’urbanisme dans le village. Une seule réunion imposée par le commissaire enquêteur dans ses conclusions de l’enquête publique en marge du projet de ZAC a pu être organisée en plus de 4 ans. Cette position va à l’encontre de l’intérêt des habitants et  l’agrément obtenu en juin 2013 rend notre démarche légitime, tout comme la décision du Tribunal Administratif de Montpellier qui, à notre demande, a rejeté ce projet de ZAC. Cet agrément ouvre droit de regard à l’ADREP sur les dossiers d’urbanisme et nous conforte dans notre démarche environnementale pour laquelle nous suivons de très près les dossiers sur les antennes relais, la qualité de l’eau potable et la réhabilitation des décharges. Tout cela  pour le bien-être de tous les habitants, et c’est bien ma satisfaction. A ce jour, nous n’avons toujours aucune réponse du Maire à notre demande pour nous associer aux projets d’urbanisme et nous inscrire sur la liste des associations du village. »

 En conclusion Pierre FONTANA Président de l’ADREP se projetant sur le devenir du village évoque en ces termes les projets sur la commune en cours et à venir:

« Sur la création d’une salle polyvalente omnisports à ST GENIS ? l’ADREP ne peut que soutenir ce  projet à intérêt intercommunautaire et attendu par les habitants du village, sauf que son implantation  est prévue dans une zone habitée en développement et dans le périmètre du cloître protégé par les Bâtiments de France. La décision du lieu de son implantation a été prise de façon unilatérale et sans concertation, ni avec les riverains, ni avec les associations et encore moins celle concernée par la défense du patrimoine.

Sur le projet de l’actuelle mairie dont personne ne sait s’il s’agit d’extension de  rénovation ou de construction, des fonds importants ont été votés en conseil municipal au titre de frais d’études, de devis et autres. Il n’a jamais été une seule fois débattu ni en réunion publique  ni concerté même pour avis ou information avec les habitants ou les associations du village.  Quant au dernier aménagement de salles pour les associations, aucune association n’a été consultée ! 

 A suivre …

Vous pouvez d’ailleurs suivre nos engagements sur notre site : adrepstgenis (sur google)

 Prérogatives des ASSOCIATIONS LOCALES d’USAGERS AGREEES

Art L 121-5 : Les ALUA sont consultées à leur demande pour l’élaboration des SCOT, des schémas de secteur et des PLU ; Elles ont accès à ces projets de planification dans les  conditions prévues à l’article 4 de la loi n° 78-753 du 17 juillet 1978 modifiée, portant diverses mesures d’amélioration des relations entre l’administration et le public et diverses dispositions d’ordre administratif, social et fiscal.

Art L121-6 : les ALEUA peuvent demander à être entendues par la commission de conciliation en matière d’élaboration des SCOT, des schémas de secteurs, des PLU et des cartes communales.

 

Commentaires

Enfin l'ADREP reconnue!
Dans un village magnifique comportant de nombreux monuments, un petit bois très agréable, un canal des Albères malheureusement oublié .
Un lavoir à l'arrêt en plein centre du village , des ANTENNES trop proches des habitations, sans parler de la décharge pour lequel la commune a obtenu la promesse de sa réhabilitation.
Monsieur Fontana vous avez du pain sur la planche. Merci au nom de tous les habitants pour votre engagement.
Comme quoi, on peut être Saint Genissien d'adoption, et s'investir durablement;
Sylvia Mion

Écrit par : sylvia | 27/10/2013

comme quoi, il est possible d'être né au village, n'avoir jamais mis le nez dehors, et se prendre pour le nombril du monde. Les gens devraient savoir quand ils ont atteint leur seuil d'incompétence.
Pauvre St Genis avec de tels élus !

Écrit par : Joseph | 28/10/2013

Environnement?
Perso depuis deux ans? je suis surpris par la crasse, l'abandon, dont est victime notre village..................
Un peu de goudron, mais des rues sales, des herbes folles partout, des mousses sur les trottoirs, des feuilles qui s'agglutinent!
Dans ma région d'origine, les employés municipaux avec un pauvre tracteur équipé, entretiennent les trottoirs; le bas des maisons, Les murs qui entourent les jardins public, avec l'équivalent d'une Karcher. Sans produit chimique
Monsieur Fontana puisque votre organisation est reconnu qu'attendez vous pour demander à nos élus, un peu plus d'entretien!
Vous avez fait votre pub sur un procès concernant une ZAC , un grand nombre d'habitant, vous ont suivi, avec l'espoir que vous feriez avancer la concertation et la démocratie, nécessaires sur les grands projets d'avenir de notre village. Depuis vous êtes carrément inaudible!
Une reconnaissance officielle, la belle affaire.

Serge

Écrit par : Serge | 28/10/2013

Réponse à Serge :
L'ADREP a été créée pour protéger Saint Genis de tout ce qui peut nuire à la ruralité, à l'environnement et au patrimoine du village.
Elle n'est pas là pour se substituer à ce que ne veut pas faire la Mairie et ne peut pas faire avancer la démocratie si les élus ne le font pas.
Les actions d'une association comme la nôtre sont de travailler pour le devenir et le futur du village, nous ne sommes malheureusement pas écoutés pour travailler sur le présent car notre Maire, ni ne nous écoute, ni ne nous reconnaît.
Notre seule possibilité d'action se limite à des réclamations vers les services de la Communauté des Communes, voire des recours juridiques lorsque les projets sont contestables.
Maintenant si vous trouvez que nous ne faisons que de la pub, je vous invite à consulter notre site "adrepstgenis" sur Google, vous verrez qu'il n'y a pas que la ZAC qui nous inquiète.
En espérant avoir répondu à vos questions.
Pierre FONTANA

Écrit par : Pierre FONTANA | 29/10/2013

Mon cher Serge,
Vous affirmez que Monsieur Fontana est (je vous cite) carrément inaudible, c'est-à-dire, qu'il ne peut être perçu par l'ouïe. Ne cherchez pas plus loin : ce doit être la raison pour laquelle il n'est pas, malgré ses efforts, entendu par la municipalité. "Nul n'est plus sourd que celui qui ne veut pas entendre" c'est bien connu .

Écrit par : Beethoven | 29/10/2013

Cher Serge, les associations locales n'ont aucun pouvoir en ce qui concerne la vie politique du village, pas plus ici qu'ailleurs, y compris, je suppose, dans votre région d'origine. Certaines sont "bien vues", d'autres moins. D'autres ont besoin de subventions pour perdurer et se taisent en tout (pas toutes, certaines ont un fond de caisse inadmissible).
Des élections approchent. Faites vous entendre, voir, apprécier, entouré d'une équipe dynamique, qui aurait envie que la vie dans le village change, que cet environnement devienne agréable, que les rues soient un peu plus propres, moins herbues, que notre patrimoine soit valorisé, et non laissé à l'abandon, etc.
Ma voix vous est acquise !

Écrit par : Joseph | 31/10/2013

Les commentaires sont fermés.