10/10/2013

Journée Mondiale pour la vue, de la Santé mentale, contre la peine de mort, journée nationale des DYS

Journée Mondiale pour la vue

vue.jpgQuatre-vingt pour cent de tous les cas de cécité sont évitables ou guérissables ; le droit à la vue peut et doit être mis en œuvre.

On estime à 180 millions le nombre des personnes qui souffrent d’une incapacité visuelle dans le monde. De 40 à 45 millions d’entre elles sont aveugles. On s’attend à ce que ces chiffres doublent d’ici à 2020, conséquence de l’accroissement démographique et du vieillissement des populations, aggravant encore une immense tragédie humaine, retardant le développement et déniant à de nombreuses personnes l’un de leurs droits fondamentaux.

La Journée mondiale de la vue est consacrée chaque année au problème de la cécité dans le monde ; elle vise à sensibiliser davantage l’opinion à la prévention et au traitement de la perte de l’acuité visuelle. Les manifestations, qui ont lieu appellent l’attention sur le droit à la vue. La journée est axée sur l’engagement des gouvernements à faciliter l’accès aux services de santé pour la prévention et le traitement des affections oculaires. Le droit au niveau de santé le plus élevé possible a notamment pour corollaire l’obligation d’assurer l’accès aux soins oculaires, et de réduire ainsi l’étendue de la cécité évitable

 

Journée Mondiale de la santé mentale

mental.jpgEn 2004, la Journée mondiale de la santé mentale mettait l'accent sur les liens entre santé mentale et santé physique. Les données dont on dispose aujourd'hui indiquent que les personnes atteintes de maladies mentales, et en particulier celles qui sont placées en établissement, présentent des taux de mortalité par cancer et par cardiopathie plus élevés que la population générale.

Il existe des interventions qui permettent de réduire la détresse physique et mentale des individus et les pertes qu'elle cause à la société. Pourtant, on constate qu'il subsiste une proportion importante de personnes atteintes de troubles mentaux qui ne bénéficient pas du traitement dont elles auraient besoin. Dans la Région européenne de l'OMS, on estime que 50% des personnes dépressives et 20% de celles atteintes de schizophrénie ne reçoivent pas de traitement médical.

"Sans santé mentale et sans bien-être, il n'y a pas de vraie santé"

C'est en réponse aux préoccupations suscitées dans tous les pays par le lourd tribut prélevé par les troubles mentaux et à l'urgence d'améliorer les politiques de prévention et de traitement qu'est organisée la Conférence ministérielle européenne de l'OMS sur la santé mentale.

Cette conférence témoigne de la volonté des pays de s'inspirer des nombreux exemples existants de bonnes pratiques. Ceux-ci prouvent qu'il est possible de promouvoir la santé mentale et de prévenir ou de traiter efficacement la morbidité mentale.

Relever les défis, trouver des solutions

Mettre en place des systèmes de soins complets et efficaces, promouvoir la santé mentale de la population, faire en sorte que le personnel ait les capacités requises, et donner aux utilisateurs de services de santé mentale et à leur famille les moyens de se prendre en charge. Les états devraient adopter un plan d'action, qui soulignerait l'importance fondamentale de la santé mentale pour la qualité de vie.

 

Journée Mondiale contre la peine de mort

execution.jpgLe 10 octobre 2003 était organisée la première Journée mondiale contre la peine de mort, à l'initiative d'une série d'organisations fédérées sous la coupole "Coalition mondiale contre la peine de mort", elle regroupe des ONG, des associations de juristes, des syndicats, des collectivités locales et toutes sortes d'organisations attachés à la lutte contre la peine de mort et désirant unir leurs efforts de lobbying et d'action sur le plan international.

Dans plus de 45 pays seront organisés des expositions, débats et autres activités. Entre 60 et 70 pays, principalement des régimes autoritaires, continuent d'exécuter régulièrement des condamnés à mort, a rappelé Michel Taube, de l'association Ensemble contre la peine de mort.

Lutter dans le monde entier

La Chine est de loin le plus important, avec entre 1000 et 3000 exécutions annuelles, suivie par l'Arabie Saoudite et l'Iran. Les Etats-Unis et le Japon sont les deux seuls pays démocratiques à continuer d'appliquer cette sanction. A l'opposé, l'Europe et l'Amérique latine ont presque intégralement banni la peine de mort. M. Taube a exprimé son soutien à l'approche diplomatique de l'Union Européenne pour promouvoir la suppression de la peine de mort au niveau mondial, s'opposant à une politique de sanctions, par exemple commerciales.

 

Journée nationale des DYS

dys.gifDyslexiques, dysphasiques, dyspraxiques, dysorthographiques, dysgraphiques, dyscalculiques, voici quelques exemples de DYS... ils ont désormais leur journée nationale, organisée le 10 octobre.
Les objectifs principaux de cette journée sont de favoriser

  • un repérage et un diagnostic précoces partout en France
  • un accompagnement, une prise en charge réellement adaptés
  • une meilleure connaissance des troubles dys

 

 

 

 

 

 

 

Les commentaires sont fermés.