31/05/2013

Des nouvelles de Chantal et Sylvia

DSC_0255.JPGNos deux amies poursuivent leur tournée de représentation du spectacle comique « ça va pas se faire ».

Elles se produiront :

Le samedi 1er juin à 20h au centre de loisirs de Saint Gaudérique (rue Ernest RENAN, Gymnase à côté du judo club) à Perpignan pour un spectacle au profit des femmes malades du cancer. Quand la vie d’une femme se met entre parenthèse ! Un programme de soutien avec Equilibre 66.   Entrée 8 Euros. Gratuit pour les enfants de moins de 12 ans.

Le dimanche 2 juin à 18h au Cinéma de CERET Boulevard Georges Clémenceau au profit de l’association de Ceret Agir Avant d’Oublier. Tarif : 5 Euros, gratuit pour les enfants moins de 12 ans.

10:30 Publié dans Loisirs | Lien permanent | Commentaires (0) |  Facebook | |  Imprimer | |

Journée Mondiale sans tabac

tabac.pngL'Organisation mondiale de la santé (OMS) estime que d'ici 2020, le tabac sera la principale cause de décès et d'incapacité, avec plus de 10 millions de victimes par an. Le tabagisme entrainera alors plus de décès à travers le monde que le Sida, la turberculose, la mortalité maternelle, les accidents de voiture, les suicides et les homicides combinés...

C'est décidé : j'arrête !

La Journée mondiale sans tabac vise à mettre l'accent sur le rôle décisif joué par les professionnels de la santé dans la lutte antitabac. Ces derniers sont en effet en contact avec un pourcentage élevé de la population cible et ils ont l'occasion d'aider les fumeurs à modifier leur comportement. Ils peuvent aussi donner des conseils et des réponses aux questions relatives aux conséquences du tabagisme et donner l'exemple en s'abstenant de fumer.

Des alternatives ?

S'arrêter de fumer est parfois un véritable parcours du combattant et des alternatives au sevrage total de tabac font régulièrement leur apparition. Acupuncture, homéopathie, sophrologie, médecines douces voire cigarette électronique, les méthodes sont nombreuses et proposent une aide à ceux qui souhaitent arrêter de fumer. Leur efficacité est dans la plupart des cas encore à valider et au final et c'est votre médecin qui vous apportera le conseil adapté. Le dossier réalisé par Doctissimo permettra de se faire une idée générale.

 

30/05/2013

Les diades "Albera Viva" au nom de l'amour du massif

les-diades-albera-viva-au-nom-de-l-amour-du-massif_311913_516x343.jpg

Les richesses de l'Albera sont multiples, en particulier avec les ermitages, comme ici à Notre-Dame de Vie.     PH Vé.P

 Comme de tradition, une conférence est prévue demain soir et une belle journée de rencontre transfrontalière ce dimanche.

Présidée par Nathalie Regond-Planas, l'association Albera Viva, a plus que jamais une vocation transfrontalière qui s'attache à faire connaître, étudier, entretenir et défendre le patrimoine naturel et culturel de l'Albera. Devenue une tradition annuelle, les Diades invitent le grand public à assister à une conférence demain, une randonnée, un repas, des sardanes et des belles rencontres entre passionnés du massif ce dimanche 2 juin.

Le programme

Demain vendredi donc, en partenariat avec l'ASVAC, conférence sur la thématique : "Mémoire d'une montagne : l'habitat temporaire et précaire de l'Albera", animée par une spécialiste Mauricette Vilaseque. Rendez-vous à la salle polyvalente, Rue Clémenceau (à l'entrée du parking) de Saint-Génis-des-Fontaines à 18 h (entrée libre). Dimanche, alors que le printemps est (enfin) annoncé, tout va commencer par une randonnée (difficulté moyenne) dont le rendez-vous est fixé à 8 h 30 au pont de la Resclose à l'entrée de la Vallée Heureuse de Sorède. Objectif : découvrir l'habitat temporaire et précaire de l'Albera, toujours avec les commentaires de Mauricette Vilasèque (durée 3 h). A 13 h, rendez-vous à l'espace en plein air du Romaguer à Villelongue-dels-Monts, pour un repas champêtre. La participation pour les adhérents est de 10 euros (15 pour les autres). A 15 h, remise du trophée Albera Viva 2013. A 16 h, sardanes avec la cobla Très Vents qui interprétera notamment et pour la première fois, un morceau intitulée Albera Viva, composée par Olivier Marquès.

Un moment rare que tous les passionnés du massif, des deux versants, apprécieront.

Toutes les infos : mairie de Saint-Genis-des-Fontaines Tel : 06 13 67 10 03 coordinacio@alberaviva.cat www.alberaviva.ca

 

Texte et photo paru dans l'INDEP du 30 mai sous la signature de V. Parayre

 

 

 

 

Tournoi jeunes de tennis

DSC_0446.JPGLe TENNIS CLUB de Saint Genis des Fontaines organise le TOURNOI JEUNES Masters l'INDEPENDANT du 5 juin au 16 juin 2013.

Catégorie: Garçons et Filles - Simple

9/10ans - 11/12 ans - 13/14 ans - 15/16 ans - 17/18 ans  Surface Dur

Renseignements et Inscriptions 04 68 89 63 44

Stage de fitness

stage_energy_fit_saint_genis_juin[1] (1).png

ENERGY FIT organise un stage de fitness le dimanche 2 juin à la salle

polyvalente: Le Programme: à 10h00  Yoga dance; à 10h45 Zumba; à

11H30 Cardio combat; à 12h15 relaxation énergétique. Tarif : 5 Euros

le cours et 10 Euros la matinée.

Journée nationale de dépistage du cancer de la peau

cancer-peau.jpgLa Journée nationale de dépistage du cancer de la peau est une opération de santé publiqueparrainée, depuis sa création en 1998, par le Ministère de la santé, est soutenue également par l’Institut National du Cancer (INCa).

Compte tenu de l’agmentation constante du nombre des cancers cutanés et s’agissant de la 10ème édition de cette journée, 2008 a eu un relief particulier avec la mobilisation de plus de 1 000 dermatologues qui sont intervenus à titre bénévole sur l’ensemble du territoire national, avec le soutien des municipalités et des collectivités locales.

Très sensibilisés aux enjeux d’une politique offensive de santé publique, les dermatologues sont régulièrement impliqués dans les actions d’éducation et de prévention qui figurent au premier plan des programmes gouvernementaux de lutte contre le cancer.

Pour 2013, la date retenue est le 30 mai.

29/05/2013

Un manège photovoltaïque pour les champions d'équitation

un-manege-photovoltaique-pour-les-champions-d-equitation_310561_516x343.jpg

Les écuries du Luy, dirigées par Aliette Mouroux, viennent de se doter d'un manège photovoltaïque.

 

Dédiées à l'équitation de haut niveau, les écuries du Luy viennent de se doter d'un manège équipé d'une toiture photovoltaïque. Zoom sur un projet original.

Aux écuries du Luy, point de randonnée. La structure est exclusivement dédiée à l'équitation de haut niveau. "Nous élevons des chevaux de sport et gérons des écuries de propriétaires", explique la maîtresse des lieux, Aliette Mouroux. Médaille d'argent en complet professionnel (dressage, saut d'obstacles et cross) lors du championnat de France 2003, la cavalière organise également des stages ponctuels. L'Américain Richard Spooner, n° 20 mondial en saut d'obstacles, anime certains d'entre eux. Maria et Inès Simo, qui ont été classées au championnat de France l'an dernier, fréquentent elles aussi les écuries.

"Pour amortir l'investissement"

"Depuis que nous nous sommes installés, en 2006, nous avons œuvré à nous doter d'installations haut-de-gamme. Nous avions déjà mis en place un rond de longe, une carrière et un spring garden pour le cross", détaille Aliette Mouroux. Il ne manquait plus à la structure qu'un manège couvert, afin de pouvoir travailler par n'importe quel temps. "Nous avons pu le faire grâce au photovoltaïque, explique la propriétaire des écuries. Pour amortir l'investissement, nous avons décidé de louer la toiture du manège pendant 30 ans à une société qui y a installé environ 600 m2 de panneaux photovoltaïques". La société en question a financé la construction du manège à hauteur de 50 000 euros pour un montant total avoisinant les 200 000 euros. Au-delà de l'aspect financier, Aliette Mouroux a également tenu à ce que l'installation soit le plus écologique possible : "C'est pour ça que nous avons recouvert le sol d'un mélange de sable et de textile. Ça permet de conserver l'humidité et de limiter l'arrosage sans pour autant être envahi par la poussière". La cavalière tient à ce que ses chevaux évoluent dans les meilleures conditions. Et pour cause. Au-delà de la compétition, elle est aussi une éleveuse aguerrie : "J'ai encore au sein des écuries un des poulains de la ponette que mes parents avaient acheté quand j'avais six ans. C'est d'ailleurs avec ce cheval que j'ai été vice-championne de France". L'an dernier, deux des poulains d'Aliette ont remporté les 1er et 2e prix départementaux et régionaux dans les concours d'élevage. Une belle reconnaissance pour une authentique passionnée.

 

Article paru dans l'INDEP du 26 mai sous la signature d'Arnaud Andreu