16/05/2013

Quand l'Etat s'invite chez la société FB Tech

Le sous-préfet de Céret, Philippe Saffrey, s'est rendu dans les locaux de FB Tech, une agence web en pleine croissance.

 au-coeur-du-e-business-local-quand-l-etat-s-invite-chez-la-s_307096_516x343.jpgL'Etat aux petits soins des entreprises. Car en se rendant dans les bureaux de la société dirigée par Frank Bonnet, le sous-préfet Philippe Saffrey n'est pas venu pour une simple visite de courtoisie. Certes, le chef d'entreprise et ses salariés auront déjà apprécié le geste. Mais ce qu'ils retiendront surtout, c'est de l'intérêt qu'il leur a assuré et, au-delà, le soutien qu'il s'est engagé à leur accorder. Il faut dire que cette société spécialisée dans la création et l'hébergement de sites web est un véritable ovni dans le paysage économique local. Un mini "Google" où l'on travaille dans un confort et une modernité inédite. "C'est un peu par hasard si nous nous sommes implantés sur la commune. Au départ, j'ai créé la société sur Paris. Puis, on s'est vite rendu compte que l'on pouvait travailler de n'importe où et j'ai cherché à me délocaliser en province. On s'est d'abord installé à Perpignan. Pour trouver ensuite une villa et y accoler les bureaux de l'agence", confie le chef d'entreprise. Un jeune patron qui ne changerait de lieu pour rien au monde même s'il pense néanmoins à s'agrandir. "Comme nous sommes en développement, il faut en effet se tourner vers l'avenir. Je vais d'ailleurs rencontrer le maire pour voir quelle solution on peut trouver", ajoute-t-il.

VRP de l'Etat

Un bel exemple de réussite qui se concrétise aussi par une nouvelle embauche dans les prochains mois. De quoi surprendre le sous-préfet qui posera illico la question de la connexion internet. "Avec un débit de 20 mégas, nous pouvons travailler normalement", rassure Frank Bonnet. Et le diagnostic de se prolonger, le sous-préfet endossant la tenue de VRP de l'Etat pour présenter les mesures de soutien eux entreprises comme le crédit impôt compétitivité ou le contrat de génération. Voire mieux puisque Philippe Saffrey a conclu sa visite en confirmant au chef d'entreprise son intention de le mettre en rapport avec le laboratoire Arago en vue d'éventuelles opportunités.

 

Au coeur du e-business local

FB Tech fait partie des sociétés majeures dans le domaine des nouvelles technologies. Certes, il s'agit encore d'une structure de petite taille avec douze salariés et un chiffre d'affaires de 600 000 euros. Toutefois, la société possède quelques atouts de croissance dans sa poche comme l'accréditation que lui accorde le géant Google et qui permet à ses clients un référencement de choix sur le moteur de recherche. Autrement FB Tech est une agence digitale dont le métier reste la création de site, l'hébergement et le paiement en ligne. En terme de parts de marché, FB Tech est un acteur national car seulement 5 % de son chiffre d'affaires est réalisé dans les P.-O. Parmi ses clients locaux, on citera principalement le groupe Roussil'Hôtel ou encore le Grand circuit du Roussillon. Enfin, Frank Bonnet est le vice-président de l'Association des e-catalans et espère que d'autres sociétés comme la sienne voient dans les P.-O. une future Silicon Valley à la française.

 

Article paru dans l'INDEPENDANT du15 mai 2013 sous la signature de Martial Mehr

Les commentaires sont fermés.