03/02/2013

Le Souvenir Français " gardien de la Mémoire"

DSC_0104_01.JPG

 

DSC_0106_01.JPG

Grâce à l’impulsion de sa nouvelle présidente, Marie-Rose Dubois, le Souvenir Français reprend localement sa mission de conservation de la mémoire de ceux qui sont morts pour la France au cours de son histoire.

Après les remerciements d’usage faits au maire, Raymond Lopez, au délégué général du Souvenir Français, Antoine Guerrero, aux présidents d’associations, aux porte-drapeaux et adhérents venus pour la première assemblée générale du comité local, la présidente, Marie-Rose Dubois, fait observer une minute de silence à la mémoire de son prédécesseur, Daniel Janvier.

Suit la présentation du rapport moral et des engagements de devoir de mémoire pris par le Souvenir Français : entretien des tombes et leur fleurissement, restauration des monuments mais aussi toutes les actions nécessaires pour transmettre aux jeunes générations le sens du devoir, l’amour de la Patrie et le respect des valeurs.

Dans le rapport d’activités qu’elle présente, Françoise Pelet-Fouché énonce le détail des nombreuses actions menées par le Comité depuis sa reprise du 1er février dernier en précisant que le nombre d’adhérents est aujourd’hui de 41. Une strophe d’une chanson de Barbara termine son intervention : « O faites que jamais ne revienne ; Le temps du Sang et de la Haine ; Car il y a des gens que j’aime ; A Göttingen, à Göttingen.

Francine Ximenez, trésorière, fait un point précis de trésorerie en équilibre dans les comptes et informe de sa décision de laisser son poste de trésorière. La présidente en exprimera son regret en précisant que Francine Ximenez occupe par ailleurs une fonction de présidente associative qui lui donne beaucoup de travail. Elle sera remplacée par Lucie Fuster.

Invité à prendre la parole, le Délégué Général du Souvenir Français, Antoine Guerrero, apporte des précisions sur la situation et les objectifs à l’échelon départemental. Ce sont 60 comités qui oeuvrent efficacement, le cap des 5000 adhérents devant être franchi en 2013. Concernant le Centre de Mémoire, le Général Josz succède au Général Florimond pour son fonctionnement. L’année 2013 verra la préparation du centenaire de la Guerre 14-18 et le 70e anniversaire de la 2e Guerre mondiale.

En fin de réunion, le maire, Raymond Lopez remercie la présidente et son bureau pour le travail accompli pour faire renaître un esprit patriotique dans le village et informe la décision du conseil municipal de l’inauguration prochaine d’un rond-point qui portera le nom de « Rond-Point du Souvenir Français ».

Les commentaires sont fermés.